Actualités

Contre-performance à Hambourg

13 août, 2017

C’est en équipe qu’Alinghi choisit de vous livrer ce soir sa déception suite à ce mauvais résultat. Cliquez ici pour regarder les interviews de fin d’épreuve dans leur intégralité.   Tim Lapauw, embraqueur et régleur de foils : « Compliqué, c’est le cas de le dire, on finit 6e sur sept équipes. On a fait de loin la pire journée sur les Extreme Sailing Series depuis deux ans. »   Yves Detrey, numéro 1 : « On pensait avoir fait le pire hier sur cet événement avec des journées pas terribles, on pensait avoir corrigé le tir mais on n’a pas réussi à trouver la solution. On a aussi le sentiment qu’il n’y a rien qui veut. Mais c’est sûr qu’on doit faire quelque chose de faux. On pensait avoir trouvé, on n’a pas trouvé, on va trouver pour Cardiff ! »   Nicolas Charbonnier, tacticien : « On est très déçus ce soir, ca va être difficile à digérer cette semaine mais on va essayer de comprendre ce qu’il s’est passé et on reviendra plus forts. »   Nils Frei, régleur des voiles d’avant : « C’est facile d’être une équipe quand on gagne, c’est plus dur de l’être quand on perd. Mais on se connaît tous bien, ce n’est pas une défaite comme aujourd’hui qui va nous déstabiliser donc on reste confiants pour la suite. »   Pierre-Yves Jorand, directeur de l’équipe : « On a parlé de la performance de l’équipe mais il faut aussi parler de la performance de l’ensemble du plateau qui a progressé. Les autres années on évoluait à 2-3 équipes ultra performantes, aujourd’hui il faut compter avec 6 équipes très solides donc chaque place est difficile à conserver, chaque point est dur à aller prendre et c’est là où on va reconnaître les grandes équipes. »     Suite à cette 6e place sur l’Act 5, Alinghi pointe désormais en 3e position au classement général avec quatre points de retard sur la tête du championnat où Omain Air et SAP Extreme Sailing Team sont à égalité avec 54 points. Mais il reste encore 3 Acts à courir et le dernier compte double, alors comme le dit si bien Yves : "it’s never over until it’s over". #GoAlinghiGo !!!   Nous vous donnons rendez-vous à Cardiff du vendredi 25 au lundi 28 août pour l’Act 6. Cliquez ici pour le classement général de l’Act 5 d’Hambourg   Pour en savoir plus www.extremesailingseries.com   Hashtags de l’événement #GoAlinghiGo  //  #Extremesailing   Si vous souhaitez en savoir plus sur le dispositif de suivi des courses, la composition de l'équipe et sur l'épreuve en général, retrouvez le récap' événement en cliquant ici. Crédit photos ©Lloyd Images

Départ timide mais fin de journée positive

12 août, 2017

Après avoir temporairement occupé l’avant-dernière place du classement général provisoire en milieu de journée, Alinghi a su trouver les solutions pour s’imposer sur les deux dernières courses du jour. A la veille de l’ultime journée, Oman air reste en tête de la flotte, huit points devant Red Bull Sailing Team et SAP Extreme Sailing Team qui sont à égalité avec 84 points au compteur. Suivent Alinghi et NZ Extreme Sailing Team avec 82 points.   Nils Frei, régleur des voiles d’avant : « On n’a pas bien commencé la journée, mais on termine sur deux victoires d’affilée. C’est sûr, on a quelques points à rattraper mais heureusement nous sommes encore dans le match. Quand on voit que cinq bateaux se tiennent en quatre points, tout laisse à penser que cela va se jouer sur la dernière course qui compte double, comme souvent sur les Extreme Sailing Series. On est confiants, on finit bien la journée aujourd’hui donc on va bien la commencer demain ! »   Arnaud Psarofaghis, co-skipper et barreur : « Ces deux victoires sont une belle manière de finir une journée pas très bien entamée avec de mauvais départs et quelques erreurs sur le parcours. Le plan d’eau est difficile avec un petit terrain de jeu, un vent variable et du courant. Nous allons bien analyser les bonnes et les mauvaises choses d’aujourd’hui pour attaquer demain. »   Cliquez ici pour regarder l’interview de Nils dans son intégralité (en allemand et en français). Rendez-vous demain dès 14h (heure locale) pour la fin de cette compétition, que vous pourrez suivre en direct (live vidéo et graphiques en 3D) depuis notre site Internet. Sur ce même lien et jusqu’à ce dimanche fin de matinée, vous pouvez revoir le live du 3e jour de course.    Pour accéder au classement général provisoire de cette épreuve, c’est par ici. Pour en savoir plus www.extremesailingseries.com   Hashtags de l’événement #GoAlinghiGo  //  #Extremesailing   Si vous souhaitez en savoir plus sur le dispositif de suivi des courses, la composition de l'équipe et sur l'épreuve en général, retrouvez le récap' événement en cliquant ici. Crédit photos ©Lloyd Images

Journée mitigée

11 août, 2017

Le faible vent d’Hambourg et le courant régnant sur l’Elbe n’ont offert aujourd'hui que deux courses aux sept équipes internationales venues s’affronter pour la 5e étape du circuit Extreme Sailing Series. Trois heures durant cet après-midi, les 35 marins, leurs équipes techniques et la direction de course ont subi les aléas de la météo locale, pluvieuse et soudainement fraiche qui plus est. A part Oman air qui remporte les deux manches, toutes les équipes ont rentré une mauvaise place, ce qui montre le caractère un brin aléatoire des conditions de navigation du jour ! L’équipe de Land Rover BAR Academy est actuellement en 2eposition après n’avoir terminé que 3e et 5e… Mais tout reste à faire si tant est que le vent daigne souffler un peu plus lors des deux prochains jours de compétition.   Pierre-Yves Jorand, directeur de l'équipe : « Nous faisons une belle entame en terminant 2e. Puis le comité a tenté de lancer plusieurs courses, toutes annulées en cours de route. Par manque de vent et pris dans le courant, les bateaux reculaient ! Lors d’une dernière tentative, nous passons à côté de notre départ et terminons derniers. Mais je sais que l’équipe va s’en remettre. Espérons juste que l’on puisse courir un maximum de manches entre demain et dimanche. » Nils Frei, régleur des voiles d’avant, revient sur la 2e course : « Pour le départ, nous voulions être épaulés par le courant en lofant pour avoir plus de pression. Donc on a voulu partir du côté de la bouée de bout de ligne. Un bateau s’est glissé devant et on n’a pas suffisamment défendu notre position. Après, tous les bateaux au vent nous sont ‘passés dessus’ en nous envoyant de l’air perturbé. Il nous a fallu un certain temps pour redémarrer avec ce vent faible. On est forcément déçus de cette manche mais on les prend les unes après les autres et il reste encore deux jours. »   Cliquez ici pour regarder l’interview de Pierre-Yves dans son intégralité. Rendez-vous demain dès 13h30 (heure locale) pour la suite de cette compétition, que vous pourrez suivre en direct (live vidéo et graphiques en 3D) depuis notre site Internet.   Pour accéder au classement général provisoire après deux courses, c’est par ici. Pour en savoir plus www.extremesailingseries.com   Hashtags de l’événement #GoAlinghiGo  //  #Extremesailing   Si vous souhaitez en savoir plus sur le dispositif de suivi des courses, la composition de l'équipe et sur l'épreuve en général, retrouvez le récap' événement en cliquant ici. Crédit photos ©Lloyd Images

Décevante 4e place

23 juillet, 2017

Après 22 courses lancées en trois jours, Alinghi repart de Barcelone avec une 4e place, mais partage désormais la tête du classement général provisoire de la saison avec SAP Extreme Sailing Team (3e de l'Act 4), ces deux équipes affichant 43 points au compteur. Après sa victoire aujourd’hui, Oman air remonte au général et se positionne en embuscade à un petit point derrière. Red Bull Sailing Team, 2e de cette épreuve, pointe en 4e position avec 37 points. Pierre-Yves Jorand, directeur d’équipe : « Les gars ont bien navigué. On a pu mettre en place ce que l’on avait validé suite à la journée en deçà d’hier, à savoir naviguer sur nos modes, dans de l’air clair, et même si on n’est pas du bon côté. Sauf que sur la dernière course du jour, le vent a basculé de 30° à gauche (Alinghi était alors sur la droite du parcours), et dans ce cas précis, une bonne vitesse et de bonnes manœuvres ne suffisent pas à combler la perte due à la rotation du vent. » Tim Lapauw, embraqueur : « On fait une meilleure journée qu’hier, ça c’est sûr. Avant la dernière manche qui compte double, on avait plutôt fait de beaux départs, de belles manœuvres, nous avions une belle vitesse. On était même virtuellement remontés sur le podium avant la dernière manche. » Yves Detrey, Numéro 1 : « On est un peu déçus de cette régate. On a surement fait des erreurs. Mais on a aussi l’impression que rien n’allait. On a essayé de corriger le tir mais quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. On espère qu’on a mangé notre pain noir pour le reste de la saison et que cela ira mieux d’ici la prochaine régate à Hambourg. De toute façon, cela va se jouer au bout, il ne faut rien prendre pour acquis que ce soit dans un sens ou dans l’autre, c’est à la fin que ça se passera. » Cliquez ici pour regarder les interviews de fin d’épreuve dans leur intégralité. Nous vous donnons rendez-vous à Hambourg du jeudi 10 au dimanche 13 août pour l’Act 5 du championnat Extreme Sailing Series. Cliquez ici pour le classement général de l’Act 4 de Barcelone Cliquez ici pour le classement de la saison après trois épreuves Pour en savoir plus www.extremesailingseries.com Hashtags de l’événement #GoAlinghiGo  //  #Extremesailing Si vous souhaitez en savoir plus sur le dispositif de suivi des courses, la composition de l'équipe et sur l'épreuve en général, retrouvez le récap' événement en cliquant ici. Crédit photos © Lloyd Images

Journée difficile mais confiants pour demain

22 juillet, 2017

Il y a des jours ‘avec’ et des jours ‘sans’. Hier, c’était réglé comme du papier à musique. Aujourd’hui, c’était plus compliqué. L’équipe n’a pas fait tout faux, et gagne même une course avec de l’avance mais cela s’est globalement mal enchainé tout au long de la journée. Ça arrive, c’est le sport. C’est simplement dommage que cela tombe sur une journée où dix courses ont été lancées. Oman air a pris une longueur d’avance en tête du classement ce soir. Red Bull et SAP Extreme restent à portée de points. D’autant plus qu’avec une météo favorable demain, on s’attend à courir 6 à 7 courses entre 14 et 17h, soit 70 à 80 points distribués. Tout reste à faire et l’équipe reste confiante et soudée. Yves Detrey, Numéro 1 : "C’était une journée difficile, voire assez terrible pour nous. Rien n’allait dans notre sens mais nous en assumons les causes et ne blâmons personne d’autre que nous ce soir. Nos départs n’étaient pas bons, et cela n’allait pas en s’améliorant après ! Nous allons d’abord bien nous reposer ce soir, car enchainer dix manches dans 12 nœuds de vent, avec parfois le gennaker au près, c’est physiquement sollicitant. Puis nous ferons un bon debrief demain matin pour faire mieux demain après-midi. » Cliquez ici pour regarder l’interview d’Yves (en anglais) dans son intégralité. Rendez-vous demain dès 14h (heure locale) pour le dernier jour de cette épreuve que vous pourrez suivre en direct (live vidéo et graphiques en 3D) depuis notre site Internet. Sur ce même lien et jusqu’à ce dimanche fin de matinée, vous pouvez revoir le live du 3e jour de course. Cliquez ici pour le classement général provisoire après 16 courses Pour en savoir plus www.extremesailingseries.com Hashtags de l’événement #GoAlinghiGo  //  #Extremesailing Si vous souhaitez en savoir plus sur le dispositif de suivi des courses, la composition de l'équipe et sur l'épreuve en général, retrouvez le récap' événement en cliquant ici. Crédit photos © Lloyd Images

Fin de l’Act 3 avec une 2e place à 3 points du leader

2 juillet, 2017

21 courses en quatre jours, 264 points distribués et seulement trois petits points séparent au final SAP Extreme Sailing Team, vainqueur, d’Alinghi, 2e. Oman air complète le podium cinq points derrière. Les chiffres parlent d’eux-mêmes et traduisent le niveau de jeu en haut du tableau. Une nouvelle fois, l’ordre du podium s’est joué jusqu’à la dernière course, qui, en comptant double, permet de maintenir la tension à son comble jusque dans les derniers bords.   Nils Frei, régleur des voiles d’avant : « C’était une bonne journée pour nous. On a vraiment bien navigué dans ces airs légers. Mais cela n’a pas suffi pour gagner l’événement. Nous avions 11 points de retard après le 1er jour, c’est beaucoup. On termine ce soir 3 points derrière SAP. Nous étions solides mais SAP aussi et ils méritent cette victoire ici. Au classement général, cela reste un bon résultat. Finir 2e, c’est toujours mieux que 3e (rires…), mais le 1er jour nous aura probablement couté la gagne. »   Pierre-Yves Jorand, directeur d’équipe : « Superbe performance de l’équipe aujourd’hui ! Nous avons eu une 1ère journée difficile mais ensuite, les gars ont très bien navigué. Au classement de la saison, nous sommes en tête avec un point d’avance donc nous allons rapidement préparer le prochain événement. Au revoir Madère, l’endroit était fantastique avec des courses si près de terre et une foule venue en nombre regarder le spectacle nautique. »   Tim Lapauw, embraqueur et régleur des foils : « On a fait de belles choses dans le petit temps aujourd’hui. On termine 2e alors que bien évidemment nous avions pour objectif de gagner. C’est à nouveau la 1ère marche du podium que nous viserons à Barcelone dans deux semaines, et nous ferons tout pour y parvenir cette fois. » Cliquez ici pour revoir la remise des prix en live sur Facebook et les interviews de Nils et Pierre-Yves après le podium. Après cette épreuve en terre portugaise, Alinghi affiche désormais 34 points à son compteur et mène toujours le classement général provisoire sur la saison, un point devant SAP et quatre devant Oman air. Nous vous donnons rendez-vous à Barcelone du jeudi 20 au dimanche 23 juillet pour l’Act 4 du championnat Extreme Sailing Series.   Cliquez ici pour le classement général de l’Act 3  Cliquez ici pour le classement de la saison après trois épreuves Pour en savoir plus www.extremesailingseries.com   Hashtags de l’événement #GoAlinghiGo  //  #Extremesailing   Si vous souhaitez en savoir plus sur le dispositif de suivi des courses, la composition de l'équipe et sur l'épreuve en général, retrouvez le récap' événement en cliquant ici. Crédit photos Lloyd Images