Actualités

ALINGHI 2017 : D35 Trophy, Extreme Sailing Series et championnat de classe GC32

23 janvier, 2017

Pour sa 23ème saison sportive, l'équipe Alinghi s'aligne sur deux circuits et au tout premier championnat de classe des GC32 volants. Avec un palmarès comptant parmi les plus prestigieux des écuries de régate au monde, Alinghi vise une 6ème victoire au D35 Trophy et compte rééditer sa performance sur le championnat d'Extreme Sailing Series. Ernesto Bertarelli est fondateur, propriétaire et skipper de l'équipe Alinghi. Il nous trace les grandes lignes de la saison sportive d'Alinghi pour 2017 : « L'esprit d'Alinghi s'est forgé dans ses victoires lémaniques, bien avant l'America's Cup. C'est ce qui rend notre participation au D35 Trophy essentielle. C'est de là que nous venons, c'est notre ADN et quel que soit mon emploi du temps, je mets une priorité à barrer Alinghi sur le circuit D35. Les succès lémaniques sont importants pour nous, et croyez-moi, les victoires en grand prix de D35 ou au Bol d'Or, sont des instants aussi forts que les plus hautes marches de podiums internationaux. En ce qui concerne le circuit Extreme Sailing Series, Alinghi vise une nouvelle victoire en 2017. En tant que champions en titre, nous savons que la mission sera relevée puisque nous sommes devenus l'équipe à battre, mais aussi parce que – et c'est ce qui rend ce circuit si attirant – le niveau de tous nos adversaires est élevé. Les équipes comme SAP Extreme Sailing Team, Red Bull Sailing Team et Oman Air ont montré tout leur savoir-faire lors des étapes de 2016. Le match a toujours été serré et nous savons que nous ne serons pas les seuls à travailler et chercher des améliorations cet hiver. Nous sommes par ailleurs ravis de régater dans un mois à l'occasion du tout premier championnat de classe GC32 qui se disputera du 28 février au 5 mars à Muscat (Oman) et au cours duquel les équipes du GC32 racing tour et des Extreme Sailing Series s'aligneront sur la même ligne de départ. Une régate passionnante s'annonce déjà ! » Alinghi : l'esprit d'équipe au cœur de notre démarche Ernesto Bertarelli: « Je ne vous dévoile pas de grand secret en annonçant que le travail d'équipe est la clé de la réussite d'une équipe navigante. En tant qu'Equipe, nous avons connu de nombreuses victoires, chacune contribuant à améliorer notre savoir-faire et renforçant notre envie de continuer à gagner. Cela fait plus de 20 ans que je navigue avec certains de mes équipiers, mais nous avons également su intégrer de jeunes talents, à l'image d'Arnaud Psarofaghis par exemple. Il n'avait que 14 ans lorsqu'Alinghi remporte sa première America's Cup en 2003. Aujourd'hui nous nous partageons la barre sur le GC32 et nous naviguons côte à côte lors des épreuves du Trophée D35 sur le lac Léman. Alinghi a ce magnifique esprit d'équipe, que j'ai toujours souhaité comme valeur primordiale dans notre démarche. Cela s'applique, au-delà des marins à bord, à une équipe technique superbe et un entraîneur sans pareil. Richesse et variété d'expérience de chacun des membres de notre équipe rendent Alinghi unique. Chacun d'entre nous peut partager et exprimer ses expériences et ses idées nouvelles avec le reste de l'équipe. Ce temps que nous passons ensemble nous permet d'apprendre l'un de l'autre et de monter notre niveau. Cette démarche est le produit de nombreuses années d'expérience. Toutes ces heures passées à nous entrainer ensemble ont toujours été bénéfiques. En définitive, je pense que nous tirons notre force du fait que nous sommes capables de nous remettre sans cesse en question et d'apprendre de nos erreurs pour revenir toujours meilleurs. Je ne pourrai pas être plus fier de notre équipe ». L'amélioration permanente pour rester au sommet Arnaud Psarofaghis, co-barreur & co-skipper sur le GC32, régleur de grand-voile sur le D35 : « Nous nous retrouvons complétement dans la vision d'Ernesto et accordons une grande importance au travail en équipe. A mon niveau, c'est immense plaisir de régater avec cette équipe dont j'ai toujours rêvé plus jeune. A Sydney en décembre dernier, nous avons vécu une victoire mémorable sur le circuit Extreme Sailing Series, une victoire pour laquelle nous avons beaucoup travaillé. Mais le prochain challenge pour nous sera de gagner à nouveau la saison prochaine car les autres vont progresser, c'est certain. En ce qui nous concerne, je suis convaincu que nous pouvons encore nous améliorer dans plusieurs domaines. En voile, tout peut toujours être amélioré ! L'un de nos axes de travail pour 2017 est de ne pas jouer « tapis » lorsque nous sommes un peu en retrait sur une course. Cela signifie, par exemple, qu'au lieu de tenter un grand coup qui pourrait nous faire gagner beaucoup de places, mais qui pourrait aussi nous laisser en queue de peloton, nous essaierons avec Nicolas Charbonnier, le tacticien, de prendre des options mesurées, qui certes ne nous feront pas gagner gros, mais qui ne nous feront pas tout perdre non plus. C'est facile à dire quand on n'est pas encore sur l'eau mais en régate, dans le feu de l'action, ce n'est pas toujours évident de prendre les bonnes décisions au bon moment alors que tout se déroule très vite. Il faut savoir prendre des risques mais dans certains cas, nous devons être prudents et ne pas vouloir tout, tout de suite. » Composition de l'équipe En 2017, l'équipage reste identique à 2016 pour ce qui est : > la 14ème saison d'Alinghi au Trophée D35 (avec 13 podiums, dont 5 victoires) > la 7ème saison d'Extreme Sailing Series (avec 4 podiums, dont 3 victoires) Ernesto Bertarelli et Arnaud Psarofaghis se partagent la barre et le statut de skipper sur le GC32. En D35, nous retrouvons Ernesto à la barre et Arnaud au réglage de grand-voile. Nicolas Charbonnier, médaillé de bronze en 470 aux J.O. de Pékin, assure la tactique aussi bien en D35 qu'en GC32. Nils Frei, qui a fait son entrée chez Alinghi en 2001, continue de régler les voiles d'avant sur le D35 et le GC32. Yves Detrey, également équipier des campagnes America's Cup de 2003, 2007 et 2010, assure le poste de numéro 1 en D35 et en GC32. Timothé Lapauw, tout juste âgé de 20 ans et membre de l'équipe depuis 2016, s'occupe à nouveau des réglages fins et des foils sur le GC32. Coraline Jonet, membre de l'équipe hospitalité d'Alinghi pour les 32ème et 33ème America's Cup, entame sa 10ème année d'équipière sur le D35. Aux côtés de l'équipe navigante, nous retrouvons bien évidemment Pierre-Yves Jorand aux fonctions de directeur d'équipe et d'entraîneur, ainsi que les experts techniques David Nikles, João Cabeçadas et Claudy Dewarrat. Calendrier sportif 2017 D35 Trophy Grand prix d'ouverture – Société nautique de Genève – 5 > 7 mai Grand prix Realstone – Club nautique de Versoix – 20 & 21 mai Open de Versoix – Club nautique de Versoix – 9 & 11 juin Genève-Rolle-Genève – Yacht Club de Genève < > Rolle – 10 juin Bol d'Or Mirabaud – Société nautique de Genève < > Le Bouveret – 17 & 18 juin Open du Yacht Club – Yacht Club de Genève – 2 & 3 septembre Grand prix Alinghi de Crans – Club nautique de Crans – 9 & 10 septembre Grand prix de clôture – Société nautique de Genève – 22 & 23 septembre Extreme Sailing Series Act 1 – Muscat, Oman – 8 > 11 mars Act 2 – Qingdao, Chine – 28 avril >1er mai Act 3 – Madeira islands, Portugal – 29 juin > 2 juillet Act 4 – Europe (TBD) – 20 > 23 juillet Act 5 – Hamburg, Allemagne – 10 > 13 août Act 6 – Cardiff, Royaume-Uni – 25 > 28 août Act 7 – San Diego, Etats-Unis – 19 > 22 octobre Act 8 – Los Cabos, Mexique – 30 novembre > 3 décembre Championnat de classe GC32 Muscat, Oman – 28 février > 5 mars Retrouvez notre calendrier sportif sur : www.alinghi.com/calendar Extrait du palmarès d'Alinghi 1997 : 1ère victoire au Bol d'Or 2000 : 2ème victoire au Bol d'Or 2001 : 3ème victoire au Bol d'Or (Challenge Bol d'Or remporté définitivement) 2001 : Champion du Monde de Farr 40 2001 : Vainqueur de l'America's Cup Jubilee 2002 : 4ème victoire au Bol d'Or 2003 : Vainqueur de la Louis Vuitton America's Cup 2003 : Vainqueur de la 31ème America's Cup 2003 : 5ème victoire au Bol d'Or 2004>2007 : Vainqueur des Louis Vuitton Acts 3, 4, 6, 7, 8, 9, 11 et 13 2007 : Vainqueur de la 32ème America's Cup 2007 : 1ère victoire au championnat de D35 2008 : 2ème victoire au championnat de D35 2008 : Victoire au Trophée Clairefontaine 2008 : 1ère victoire au championnat d'Extreme Sailing Series 2009 : 3ème victoire au championnat de D35 2011 : 6ème victoire au Bol d'Or 2013 : 4ème victoire au championnat de D35 2014 : 2ème victoire au championnat d'Extreme Sailing Series 2014 : 5ème victoire au championnat de D35 Depuis avril 2015 : Record de vitesse en GC32 avec 39,2 noeuds 2016 : 3ème victoire au championnat d'Extreme Sailing Series   Pour en savoir plus www.d35trophy.com www.extremesailingseries.com Crédit photos : Loris Von Siebenthal et Lloyd Images  

VIRAGE EN TÊTE AVANT L'ULTIME JOURNÉE DE LA SAISON

10 décembre, 2016

Pour les 5 marins d'Alinghi et les 7 autres équipes en lice, cette avant-dernière journée de compétition a été synonyme d'action et d'endurance. Dans 13 à 20 nœuds de vent, le directeur de course Phil Lawrence a lancé 8 régates, avec 3 tours de parcours à effectuer pour chacune d'entre elles. Il faut avouer que les conditions météo sont assez magiques en baie de Sydney : le cadre est sublime et le vent a permis de délivrer un spectacle volant, parfois épique, sur chacune des 17 courses lancées depuis jeudi. Arnaud Psarofaghis, barreur : « Avec un départ moyen sur la 1ère course du jour, nous rentrons une manche de 6èmes. Nous avons ensuite aligné une belle série avec 2 places de 3èmes, 2 places de 2èmes et 3 victoires. On réalise la meilleure journée de la flotte avec 85 points ajoutés au compteur. Red Bull a très bien navigué également et se positionne même devant Oman Air au général provisoire. C'est difficile de pointer ce qui fait vraiment la différence entre les équipes puisque jusqu'ici 5 des 8 équipes ont été capables de gagner des courses. A notre niveau, nous cherchons à naviguer de manière simple, en réalisant de belles manœuvres et en faisant marcher le bateau. On dirait que la stratégie est plutôt payante. Quoi qu'il en soit, c'est une très belle journée, avec la satisfaction d'un travail bien fait. Demain, nous continuerons dans le même état d'esprit. » Après trois jours de course, Alinghi possède maintenant 6 points d'avance sur Red Bull Sailing Team et 19 sur Oman Air. Pas de quoi signifier que l'affaire est faite tellement tout peut basculer avec une ou deux mauvaises courses. D'autant plus que la dernière manche de demain comptera double. Nicolas Charbonnier, tacticien : « Pour préparer l'ultime journée de course, nous allons tout d'abord chercher à nous reposer pour récupérer d'une journée très physique. Nous ferons une session de débriefing demain matin afin d'identifier quelques petites améliorations possibles, puis nous continuerons d'appliquer méthodiquement notre stratégie, sans trop se focaliser sur nos deux adversaires principaux car les courses s'enchainent vite et les points peuvent rapidement être distribués. En tous cas, si pression il y a, elle nous pousse à donner le meilleur de nous-mêmes. » Dénouement de la saison ce dimanche entre 14 et 17h (heure locale, UTC + 11) Remise des prix prévue pour 17h45 (heure locale, UTC + 11) Zoom sur le classement général provisoire après 17 courses (dont 4 courues en ½ groupe) : 1er - Alinghi (SUI) : 2ème, 1er, 2ème, 1er, 1er, 4ème, 5ème, 6ème, 2ème, 1er, 3ème, 2ème, 3ème, 1er, 1er > 152 points 2ème - Red Bull Sailing Team (AUT) : 1er, 6ème, 3ème, 3ème, 1er, 3ème, 4ème, 3ème, 3ème, 2ème, 1er, 1er, 1er, 4ème, 5ème > 146 points 3ème - Oman Air (OMA ): 3ème, 4ème, 1er, 2ème, 3ème, 2ème, 3ème, 4ème, 5ème, 3ème, 4ème, 3ème, 7ème, 6ème, 4ème > 133 points Retrouvez tous les résultats sur : http://www.extremesailingseries.com/results/2016-Sydney  

ALINGHI MAINTIENT LA PRESSION SUR SES POURSUIVANTS

9 décembre, 2016

6 courses, 4 départs par équipe (navigation en ½ groupe en début d'après-midi), une vingtaine de passages autour des bouées du parcours et tout autant de virements et d'empannages par bateau, le tout dans un vent variable de 8 à 22 nœuds et sous un beau soleil australien : tels sont les ingrédients de la deuxième journée de compétition de la finale des Extreme Sailing Series™ à Sydney. Pierre-Yves Jorand explique le choix de la division en deux groupes : « L'une des particularités de ce circuit consiste à faire régater les bateaux au plus proche des spectateurs à terre, à l'image du suivi d'un grand prix de Formule 1 depuis les gradins. Avec un vent fort et instable en direction comme aujourd'hui, le directeur de course n'a eu d'autre option que de séparer la flotte en deux pour lancer les premières courses dans une zone confinée au plus près du Royal Sydney Yacht Squadron. » Dans cette configuration, Alinghi remporte les deux manches avec de bons départs, une belle vitesse et des manœuvres rondement menées. Nils Frei déroule la suite de la journée : « Le changement de direction du vent a permis une réorientation du parcours et deux courses lancées pour la totalité de la flotte. A huit bateaux sur un parcours étroit pour nos bolides, on a vite fait de se retrouver en milieu de paquet si on ne prend pas de risque au départ. Certaines équipes ont pris ces risques pour s'extirper de la flotte. Cela peut payer, tout comme infliger une très mauvaise manche en cas de départ prématuré ou de mauvaise exécution. Dans notre position actuelle, nous avons privilégié des départs conservateurs, d'où nos manches de 4ème et 5ème. Nous restons contents de notre journée car sur un tel format de course, tout peut arriver ! » Du côté de la bataille pour la 1ère marche du podium, les trois équipes en lice réalisent une journée quasi similaire en terme de points marqués. Certes Alinghi perd un point sur son poursuivant Oman Air, mais l'équipe Suisse est en tête au classement général à mi parcours et c'est bien là l'essentiel dans cette ultime épreuve qui déterminera le vainqueur de la saison 2016. Zoom sur le classement général provisoire après 9 courses (dont 4 courues en ½ groupe) : 1er - Alinghi (SUI) : 2ème, 1er, 2ème, 1er, 1er, 4ème, 5ème > 67 points 2ème - Oman Air (OMA) : 3ème, 4ème, 1er, 2ème, 3ème, 2ème, 3ème > 65 points 3ème - Red Bull Sailing Team (AUT) : 1er, 6ème, 3ème, 3ème, 1er, 3ème, 4ème > 62 points Retrouvez tous les résultats sur : http://www.extremesailingseries.com/results/2016-Sydney

Conditions extrêmes mais Alinghi assure

8 décembre, 2016

« Les conditions étaient assez sauvages aujourd'hui en baie de Sydney. Avec ce vent fort, il fallait arriver à garder le contrôle du bateau. On pouvait foiler, mais pas de folie autorisée ! Pour assurer les manœuvres, c'est même à quatre pattes que l'on traversait le filet lors des virements et empannages ». Ces mots viennent d'Yves Detrey, Numéro 1 du bord et l'un des équipiers les plus costauds du circuit. Journée musclée donc en ouverture de la dernière étape 2016 du circuit Extreme Sailing Series™ avec 20 nœuds de vent en moyenne et des rafales à 28. A ce jeu là, Alinghi assure avec prudence et signe deux places de 2ème et une victoire de manche, quand son adversaire direct gagne également une course mais termine 3ème et 4ème sur les deux autres. En milieu d'après-midi le comité de course demande aux concurrents de rentrer à quai. Tim Lapauw, équipier, explique : « Dans la 3ème manche, deux bateaux se sont complètement retournés (les portugais de Visit Madeira et les anglais de Land Rover BAR Academy). Pas de blessé, ni de casse à déclarer mais pour des questions de sécurité, le responsable de la régate a préféré s'en tenir là. Enfin, nous avons bien navigué et sommes contents de notre journée. On a fait les choses simplement avec une grande vigilance » Jusqu'ici mission accomplie pour l'équipe qui vous donne rendez-vous dès demain pour la suite de la compétition. Zoom sur le classement général provisoire après 3 courses (12 points sont attribués pour une 1ère place, 11 points pour une 2ème, 10 points pour une 3ème etc.) : 1er - Alinghi (SUI) : 2ème, 1er, 2ème > 34 points 2ème - Oman Air (OMA) : 3ème, 4ème, 1er >31 points 3ème - Red Bull Sailing Team (AUT) : 1er, 6ème, 3ème > 29 points Retrouvez tous les résultats sur : http://www.extremesailingseries.com/results/2016-Sydney

En lice pour le titre à Sydney

5 décembre, 2016

Après la suprématie d’Alinghi en monocoque sur l’America’s Cup, les nombreuses victoires en multicoques (Décision 35 et Extreme 40), l’équipe Alinghi d’Ernesto Bertarelli joue cette semaine la victoire du circuit Extreme Sailing Series™ (ESS) qui se court depuis mars 2016 sur des catamarans à foils. Du jeudi 8 au dimanche 11 décembre, huit équipes internationales livreront bataille sur le plan d’eau du port de Sydney, entre l’Opéra et le Royal Sydney Yacht Squadron. A la clé : le gain d’un championnat de classe mondiale, couru sur des bateaux ‘volants’, les GC32. Alinghi, l’équipe en forme du moment Timothé Lapauw, régleur : « Depuis septembre, nous avons aligné trois victoires d’affilée, alors il est vrai que ce sont plutôt nos concurrents qui ont la pression pour cette dernière épreuve. » Une pression que Tim sent monter à l’approche de cette compétition en terre australienne, mais qu’il qualifie d’agréable. Il ajoute : « quoi qu’il en soit, une fois sur l’eau, je suis concentré sur mon job. Il y a tellement à faire sur ce format de courses rapides qui s’enchainent que je n’ai plus le temps de penser à autre chose ! ». Le skipper-barreur, Arnaud Psarofaghis enchérit : « Je sais que la pression générée par la saison en jeu nous aidera à élever notre niveau. L’objectif est clair pour nous tous : gagner ! Nous avons hâte d’en découdre et sommes confiants, mais sans excès tout de même car nos adversaires sont solides et tout peut arriver sur ces courses à rebondissements ». Podium assuré mais sur quelle marche ? Zoom sur le classement général actuel : 1er - Oman Air (OMA) : 79 points 2ème - Alinghi (SUI) : 77 3ème - Red Bull Sailing Team (AUT) : 73 4ème - SAP Extreme Sailing Team (DEN) : 61 5ème - Land Rover BAR Academy (GBR) : 54 6ème – Visit Madeira (POR) - 49 Cette 8ème et dernière étape du circuit 2016 comptant double, les points en jeu à Sydney sont de 24 points pour le 1er, 22 points pour le 2ème, etc. En cas d’égalité : le bateau le mieux placé sur cette dernière épreuve l’emporte. A ce stade de la compétition, le podium final est acquis pour Oman Air, Alinghi et Red Bull Sailing Team. Reste à déterminer l’ordre du trio de tête. Ainsi, pour gagner ce championnat, Alinghi devra : terminer devant Oman Air ne pas laisser Red Bull Sailing Team intercaler un bateau s’ils venaient à finir devant LE RECAP' Quoi : grande finale du circuit Extreme Sailing Series™ 2016 comprenant 8 épreuves, dans 8 villes hôtes, sur 3 continents Qui : 7 équipes internationales composées de 5 équipiers Où : port de Sydney (Australie), entre l'Opéra et le Royal Sydney Yacht Squadron Quand : du jeudi 8 au dimanche 11 décembre Comment : les équipes rivalisent sur des courses au format court disputées devant le public, sur un catamaran à foils de 32 pieds : le GC32 Dispositif de suivi des courses Pour suivre l'équipe Alinghi du 8 au 11 décembre (jusqu'à 8 courses chaque après-midi - attention au décalage horaire : UTC + 11, soit + 10h par rapport à l'heure suisse) : Sur Internet, via la page d'accueil du site www.alinghi.com : > Courses modélisées en 3D du 8 au 11 décembre > 90 minutes d'images live le samedi 10 et dimanche 11 après-midi (de 15h30 à 17h heure locale) > Replay disponible à l'issue des courses Sur Twitter @alinghiteam : > Fil arrivée après chaque course Sur Facebook @teamalinghi : > Interviews vidéo & photos tout au long de la régate > Retransmission live de la remise des prix - Dimanche 11 décembre dès 17h45 heure locale (= 7h45 en Suisse) Equipage du GC32 Alinghi Numéro 1 : Yves Detrey (SUI) Régleur des voiles d'avant : Nils Frei (SUI) Régleur des voiles d'avant et des foils : Timothé Lapauw (FRA) Tacticien et régleur de grand-voile : Nicolas Charbonnier (FRA) Barreur, co-skipper : Arnaud Psarofaghis (SUI) Equipe technique et entraîneur João Cabeçadas (POR) David Nikles (SUI) Pierre-Yves Jorand (SUI)